La pâte Gochujang : c’est quoi et comment s’en servir ?

Publié le : 22 février 202419 mins de lecture

La pâte Gochujang est un ingrédient incontournable de la cuisine coréenne, reconnu pour son goût audacieux, sa richesse en saveurs et sa polyvalence culinaire. Originaire de Corée, cette pâte fermentée à base de piment rouge, de riz gluant, de soja fermenté et de sel est utilisée depuis des siècles pour rehausser le goût des plats traditionnels coréens. Cependant, au fil des ans, sa popularité s’est étendue bien au-delà des frontières de la Corée, devenant un incontournable des cuisines internationales en raison de son profil gustatif unique et de sa capacité à ajouter une touche de profondeur et de complexité à une variété de plats. Dans cet article, nous plongerons dans le monde de la pâte Gochujang : qu’est-ce que c’est, quels sont ses ingrédients, comment l’utiliser dans la cuisine quotidienne, et quelles sont les meilleures recettes pour en tirer le meilleur parti. Préparez-vous à découvrir tous les secrets de cette délicieuse pâte et à élever vos plats à un tout nouveau niveau de saveur !

La pâte Gochujang : histoire et origines d’une pâte de piment devenue tendance !

La pâte Gochujang, une véritable icône de la cuisine coréenne, possède une histoire riche et des origines anciennes qui remontent à des millénaires. Son histoire fascinante est étroitement liée à la culture et à la gastronomie de la Corée, et elle est devenue un pilier essentiel de la cuisine traditionnelle coréenne.

Les origines de la pâte Gochujang remontent à l’ère des Trois Royaumes de la Corée (57 av. J.-C. – 668 ap. J.-C.), une période de l’histoire coréenne caractérisée par un développement culturel et économique florissant. C’est à cette époque que les premières versions de la pâte de piment ont été élaborées, bien que leur composition et leur utilisation exactes diffèrent de celles de la Gochujang moderne.La pâte Gochujang : c'est quoi exactement?

Cependant, la forme de Gochujang telle que nous la connaissons aujourd’hui a émergé à la fin de la période Joseon (1392-1910). À cette époque, l’introduction du piment en Corée depuis les Amériques a donné naissance à une nouvelle ère de la cuisine coréenne, caractérisée par l’utilisation répandue du piment comme ingrédient clé. Les Coréens ont rapidement adopté le piment dans leur cuisine, et la pâte Gochujang est devenue un élément essentiel de nombreux plats traditionnels, ajoutant une profondeur de saveur et une touche de piquant caractéristique à une variété de recettes.

Au fil du temps, la pâte Gochujang est devenue de plus en plus populaire en dehors de la Corée, voyant sa renommée s’étendre à travers le monde grâce à la mondialisation et à l’essor de la cuisine coréenne sur la scène internationale. Aujourd’hui, la pâte Gochujang est largement appréciée pour son goût unique, son arôme riche et sa polyvalence culinaire, et elle est devenue un ingrédient tendance dans de nombreuses cuisines du monde entier, où elle est utilisée pour ajouter une touche de piquant et de profondeur à une variété de plats.

La pâte Gochujang : c’est quoi exactement?

La pâte Gochujang est une condiment fermenté coréen fabriqué à partir de piment rouge, de riz gluant, de soja fermenté et de sel. C’est un ingrédient fondamental de la cuisine coréenne, réputé pour son goût riche, sa texture épaisse et sa polyvalence culinaire.

Voici une description plus détaillée de ses principaux composants :

  • Piment rouge : Le piment rouge est l’ingrédient principal de la pâte Gochujang, lui conférant sa couleur caractéristique et son niveau de piquant. Les piments utilisés sont généralement des variétés coréennes spécifiques, qui ont un niveau de chaleur modéré à élevé, selon la variété et la récolte.
  • Riz gluant : Le riz gluant, également connu sous le nom de riz glutineux, est utilisé pour apporter de la douceur, de la texture et de la cohésion à la pâte Gochujang. Il est cuit puis fermenté avec les autres ingrédients pour développer des saveurs complexes.
  • Soja fermenté : Le soja fermenté, sous forme de pâte ou de poudre, est un élément clé de la fermentation de la pâte Gochujang. Il ajoute de la profondeur et de l’umami à la saveur finale de la pâte.
  • Sel : Le sel est utilisé comme agent de préservation et pour aider à contrôler le processus de fermentation. Il contribue également à la saveur générale de la pâte Gochujang.

En plus de ces ingrédients de base, la pâte Gochujang peut également contenir d’autres additifs tels que de l’ail, du sucre, des grains de soja entiers et des agents de fermentation. La proportion exacte de chaque ingrédient peut varier en fonction de la recette traditionnelle ou de la méthode de fabrication spécifique du producteur.

Ensemble, ces ingrédients créent une pâte épaisse, légèrement sucrée, salée et pimentée, qui est utilisée pour assaisonner une variété de plats coréens, tels que le bibimbap, le tteokbokki, les marinades pour viande, les sauces et les soupes.

La pâte Gochujang : valeurs nutritionnelles

Les valeurs nutritionnelles de la pâte Gochujang peuvent varier légèrement en fonction de la marque et des ingrédients spécifiques utilisés dans sa fabrication. Cependant, voici une estimation générale des valeurs nutritionnelles pour une portion de 1 cuillère à soupe (environ 18 grammes) de pâte Gochujang :

  • Calories : environ 35-40 kcal
  • Glucides : environ 7-9 grammes
  • Protéines : environ 1-2 grammes
  • Lipides : moins de 0,5 gramme
  • Fibres alimentaires : moins de 1 gramme
  • Sucres : environ 3-4 grammes

La pâte Gochujang est principalement composée de glucides provenant du riz gluant et du sucre, ainsi que de protéines provenant du soja fermenté. Elle est généralement faible en matières grasses et en calories, ce qui en fait un condiment relativement sain lorsqu’elle est consommée avec modération.

En plus de ces valeurs nutritionnelles de base, la pâte Gochujang peut également contenir des vitamines, des minéraux et des antioxydants provenant des ingrédients utilisés dans sa fabrication. Par exemple, le piment rouge est une source de vitamines A et C, ainsi que de capsaïcine, un composé bénéfique pour la santé.

Il est important de noter que la pâte Gochujang peut également contenir des quantités variables de sodium en fonction de la quantité de sel ajoutée pendant le processus de fabrication. Les personnes suivant un régime pauvre en sodium doivent donc être conscientes de leur consommation de pâte Gochujang et la consommer avec modération.

La pâte Gochujang : quel goût ça a, est ce que c’est fort ?

La pâte Gochujang a un goût unique, riche et complexe qui combine des notes sucrées, salées, épicées et légèrement fermentées. Elle est généralement décrite comme étant à la fois pimentée et légèrement sucrée, avec une profondeur de saveur umami provenant du soja fermenté. Le goût spécifique de la pâte Gochujang peut varier en fonction de la marque, de la méthode de fabrication et des ingrédients spécifiques utilisés, mais voici une description générale de son profil gustatif :

  • Piquant : Le piment rouge est l’ingrédient principal de la pâte Gochujang, ce qui lui confère une chaleur caractéristique. Cependant, la chaleur peut varier selon la variété de piment utilisée et la quantité ajoutée dans la recette. Dans l’ensemble, la pâte Gochujang est généralement modérément épicée, mais peut être ajustée selon les préférences personnelles en utilisant plus ou moins de pâte dans une recette.
  • Sucré : Le sucre, généralement ajouté sous forme de sirop de riz ou de sucre, apporte une douceur subtile à la pâte Gochujang, équilibrant la chaleur du piment et ajoutant de la profondeur à sa saveur.
  • Salé : Le sel est un ingrédient clé de la pâte Gochujang, ajouté pour la conservation et pour rehausser la saveur générale de la pâte. La pâte Gochujang a donc une saveur salée distincte qui se marie bien avec les autres ingrédients.
  • Umami : Le soja fermenté utilisé dans la fabrication de la pâte Gochujang contribue à sa saveur umami, lui donnant une profondeur et une complexité supplémentaires. C’est cette saveur umami qui rend la pâte Gochujang si polyvalente et capable d’ajouter de la profondeur à une variété de plats.

En résumé, la pâte Gochujang a un goût équilibré et complexe qui combine le piquant du piment, la douceur du sucre, la salinité du sel et la richesse de l’umami. Bien qu’elle soit généralement considérée comme épicée, sa chaleur peut être ajustée selon les préférences personnelles, ce qui en fait un ingrédient polyvalent pour une variété de recettes.

Peut-on faire sa pâte Gochujang soi-même ?

Oui, il est tout à fait possible de faire sa propre pâte Gochujang à la maison, bien que le processus soit assez complexe et demande du temps et de la patience. Voici un aperçu général du processus de fabrication de la pâte Gochujang maison :

Ingrédients :

  • Piments rouges (gochugaru)
  • Riz gluant
  • Pâte de soja fermenté (doenjang)
  • Sel
  • Sucre
  • Ail
  • Eau

Étapes :

  • Préparation des piments rouges : Les piments rouges sont traditionnellement séchés au soleil, puis moulus en une poudre fine appelée gochugaru. Vous pouvez acheter du gochugaru dans les épiceries asiatiques ou en ligne, ou le préparer vous-même en broyant des piments rouges séchés.
  • Préparation du riz gluant : Le riz gluant est cuit jusqu’à ce qu’il soit tendre, puis écrasé ou transformé en une pâte lisse à l’aide d’un robot culinaire ou d’un mélangeur.
  • Fermentation de la pâte de soja : La pâte de soja fermenté (doenjang) est un ingrédient clé de la pâte Gochujang. Si vous ne pouvez pas trouver de doenjang, vous pouvez essayer de le faire vous-même en faisant fermenter des graines de soja avec de la farine de blé et du sel pendant plusieurs mois.
  • Mélange des ingrédients : Dans un grand bol, mélangez le gochugaru, le riz gluant, le doenjang fermenté, l’ail écrasé, le sucre, le sel et de l’eau pour former une pâte épaisse et homogène.
  • Fermentation : Transférez le mélange dans un récipient propre et couvrez-le d’un chiffon propre. Laissez fermenter à température ambiante pendant plusieurs jours à plusieurs semaines, en remuant régulièrement pour favoriser la fermentation.
  • Stockage : Une fois que la pâte Gochujang a atteint le niveau de fermentation désiré, transférez-la dans des bocaux propres et hermétiques. Conservez-la au réfrigérateur pour prolonger sa durée de conservation.

Il est important de noter que la fabrication de la pâte Gochujang maison nécessite une attention particulière à l’hygiène et à la sécurité alimentaire pour éviter toute contamination bactérienne ou fongique indésirable. De plus, le processus de fermentation peut varier en fonction de nombreux facteurs, y compris la température ambiante, l’humidité et les ingrédients utilisés, donc un certain degré d’expérimentation peut être nécessaire pour obtenir le résultat souhaité.

Comment utilise-t-on habituellement la pâte Gochujang ?

La pâte Gochujang est un ingrédient polyvalent qui est largement utilisé dans la cuisine coréenne pour rehausser la saveur de nombreux plats. Voici quelques-unes des façons les plus courantes de l’utiliser :

  • Sauce pour plats sautés : La pâte Gochujang peut être utilisée comme base pour préparer des sauces savoureuses pour les plats sautés, tels que le bulgogi (bœuf mariné), le dakgalbi (poulet sauté épicé) ou le tofu sauté. Il suffit de mélanger la pâte Gochujang avec d’autres ingrédients tels que du sucre, de l’ail, du gingembre et de la sauce soja pour créer une sauce délicieuse et épicée.
  • Marinades pour viande : La pâte Gochujang est souvent utilisée comme ingrédient principal dans les marinades pour viande, donnant à la viande une saveur épicée et umami. Elle peut être utilisée pour mariner du bœuf, du porc, du poulet ou même des fruits de mer avant la cuisson.
  • Sauce pour bibimbap : Le bibimbap est un plat coréen populaire composé de riz mélangé à divers légumes, viandes et sauces. La pâte Gochujang est traditionnellement utilisée comme l’un des condiments pour le bibimbap, ajoutant une touche de piquant et de profondeur à ce plat copieux.
  • Trempettes et sauces pour condiments : La pâte Gochujang peut être mélangée avec d’autres ingrédients tels que du vinaigre de riz, de l’huile de sésame et de l’ail pour créer des trempettes et des sauces savoureuses pour les légumes, les fruits de mer ou les collations.
  • Soupes et ragoûts : La pâte Gochujang est souvent utilisée pour aromatiser les soupes et les ragoûts coréens, tels que le jjigae (ragoût épicé) et le doenjang jjigae (ragoût de pâte de soja). Elle ajoute une saveur épicée et umami aux plats, créant un équilibre délicieux avec les autres ingrédients.

En résumé, la pâte Gochujang est un ingrédient polyvalent qui peut être utilisé de nombreuses façons différentes pour ajouter de la saveur, du piquant et de la profondeur à une variété de plats coréens. Son goût unique et sa polyvalence en font un élément essentiel de la cuisine coréenne moderne.

Top 3 des recettes les plus connues avec de la pâte Gochujang

Voici une sélection des dix recettes les plus connues qui utilisent de la pâte Gochujang :

  • Dakgalbi : Le dakgalbi est un plat coréen de poulet sauté épicé. Des morceaux de poulet sont marinés dans une sauce à base de pâte Gochujang, d’ail, de gingembre, de sucre et d’autres ingrédients, puis sautés avec des légumes comme le chou, les carottes et les oignons. Le dakgalbi est souvent servi avec du riz ou des nouilles.
  • Tteokbokki : Le tteokbokki est un plat coréen de galettes de riz épicées. Les galettes de riz sont cuites dans une sauce épicée à base de pâte Gochujang, de gochugaru (flocons de piment coréen), de sucre, de sauce soja et d’autres assaisonnements. Le tteokbokki est souvent garni de légumes, d’œufs durs et de fruits de mer.
  • Bulgogi : Le bulgogi est un plat coréen classique de bœuf mariné. Des tranches de bœuf sont marinées dans une sauce sucrée et salée à base de pâte Gochujang, de sauce soja, de sucre, d’ail, de gingembre et d’huile de sésame. Le bœuf mariné est ensuite grillé ou sauté et servi avec du riz et des légumes sautés.
  • Kimchi Jjigae : Le kimchi jjigae est un ragoût coréen épicé à base de kimchi, de tofu, de légumes et de pâte Gochujang. Ce plat réconfortant est souvent servi avec du riz cuit à la vapeur et constitue un repas réconfortant et copieux.
  • Bibimbap : Le bibimbap est un plat coréen de riz mélangé à des légumes sautés, de la viande (généralement du bœuf), un œuf et de la pâte Gochujang. Les ingrédients sont disposés sur le dessus du riz dans un bol et mélangés avec de la pâte Gochujang juste avant de manger pour ajouter de la saveur et du piquant.
  • Yangnyeom Chicken : Le yangnyeom chicken est un plat de poulet frit coréen. Les ailes de poulet sont frites et enrobées d’une sauce épicée à base de pâte Gochujang, de miel et de sauce soja. Ce plat est souvent servi comme en-cas ou comme plat principal lors de réunions sociales.
  • Gochujang Fried Rice : Le riz frit à la pâte Gochujang est un plat simple mais délicieux où du riz cuit est sauté avec des légumes, de la viande (facultatif) et de la pâte Gochujang pour une saveur épicée et savoureuse. Cette recette est idéale pour utiliser les restes de riz cuit et personnaliser selon les préférences de chacun.
  • Korean BBQ Ribs : Les côtes de porc marinées dans une sauce à base de pâte Gochujang, d’ail, de gingembre, de sauce soja et de miel, puis grillées jusqu’à ce qu’elles soient tendres et caramélisées. Ces côtes de porc sont un plat de barbecue coréen classique et sont souvent servies avec du riz et des légumes marinés.
  • Japchae : Le japchae est un plat coréen de nouilles sautées avec des légumes, de la viande et une sauce à la pâte Gochujang. Les nouilles de patate douce sont sautées avec des légumes comme les épinards, les carottes et les champignons, ainsi que des tranches de viande marinée. La sauce à la pâte Gochujang ajoute une touche de piquant et de profondeur à ce plat savoureux.
  • Gochujang Mayo : La sauce épicée crémeuse à base de mayonnaise et de pâte Gochujang est utilisée comme trempette ou sauce d’accompagnement pour une variété de plats. Elle est souvent servie avec des frites, des légumes croquants, du poulet frit ou des fruits de mer frits pour ajouter de la saveur et du piquant.

Ces recettes représentent une sélection diversifiée de plats coréens qui mettent en valeur la polyvalence de la pâte Gochujang et sa capacité à ajouter de la saveur et de la profondeur à une grande variété de plats.

Enoki : savez-vous cuisiner ce champignon tendance venu du Japon ?
Dakgangjeong : les secrets du poulet frit coréen !

Plan du site